Sensation de tanguer en marchant : comment cela s’explique ?

par Délinquante
Sensation de tanguer en marchant : on en parle

Le vertige est une impression fort désagréable que tous les êtres vivants, quels qu’ils soient, ont déjà vécu, ne serait-ce qu’une fois de leur vie. Elle survient de maintes manières, notamment avec une sensation paradoxale de tanguer en marchant, perçue uniquement par la personne touchée. Comment s’explique cette sensation de tanguer (perte d’équilibre) ? Est-ce un phénomène physiologique ? Quelles en sont les causes, et symptômes ? Quand donner l’alerte chez une personne atteinte ? Vers quel médecin se tourner pour régler ses soucis ? À quelles maladies penser ? 

Sensation de tanguer en marchant : toute la vérité derrière ce mythe

À quoi fait penser le tangage à la marche ?

Cette sensation n’est ni plus ni moins qu’un vertige. C’est-à-dire que la personne à l’impression que tout se meut en boucle autour de soi ou de tanguer. C’est-à-dire perdre l’appui (l’équilibre) en oscillant brusquement d’avant en arrière ou vice-versa. Les vertiges constituent une expérience très désagréable dans 90% des cas. Mais, ce n’est pas tout, il est également possible d’avoir la sensation anormale de tomber dans le vide en plein tangage.

Explication physiologique du vertige

Le contrôle de l’équilibre du corps humain est coordonné par un tout minuscule organe localisé dans l’oreille. Il s’agit ni plus ni moins de l’oreille interne. En effet, l’oreille interne a 2 fonctions : contribuer à l’audition et assurer l’équilibre corporel. En cas de troubles au niveau de ladite oreille interne, il peut y avoir une impression vertigineuse qui peut en découler. Il s’agit donc bel et bien d’un phénomène physiologique.

Causes et manifestations de la sensation de tanguer en marchant (vertige)

Causes des vertiges

Les causes à l’origine des vertiges sont multiples et multiformes. Il s’agit par exemple :

  • de l’anxiété, 
  • d’un AVC, 
  • d’un choc violent en direction de l’oreille, 
  • d’un traumatisme crânio-encéphalique, 
  • d’un sport brutal (catch, boxe), 
  • d’une hypoxie cérébrale, 
  • d’une hypoglycémie, 
  • des troubles neurologiques, 
  • d’une hypotension orthostatique, 
  • d’une amaxophobie, 
  • d’une aviophobie, 
  • d’une sidérodromophobie, 
  • des troubles de la vue, 
  • des effets secondaires de la drogue, de l’alcool ou des médicaments.

Symptômes des vertiges

Symptômes des vertiges

Les symptômes en faveur d’une sensation de tanguer en marchant (vertige) sont nombreux. Il n’y a donc pas une liste exhaustive desdits symptômes dans cet article qui se veut succincte. De plus, les symptômes peuvent varier d’une personne X à une personne Y en fonction de l’étiologie. Comme symptômes, on peut avoir entre-autres :

  • Les acouphènes ;
  • Les céphalées ;
  • Les mouvements brusques du chef (la tête);
  • Les sudations ;
  • Les troubles de la vision ;
  • Les nausées ;
  • Les étourdissements ;
  • L’impression de tomber d’un gratte-ciel ;
  • Une sensation désagréable de tomber (parfois) ;
  • Une surdité temporaire et passagère; et surtout
  • Les vomissements.

Les principaux tableaux d’alerte en cas de vertiges

En cas de tremblements, d’hyperthermie, de céphalées chroniques, de nausées et vomissements, il est impératif de se hâter vers un médecin ORL en présence de tels symptômes. Cela n’est pas toujours bon signe. Et plus vite, les causes du malaise sont détectées tôt, meilleure sera sa prise en charge et mieux vous irez. Si vous vous retrouvez par hasard dans un tel schéma, ou que cela vous est déjà arrivé une fois, n’hésitez plus à consulter l’avis expert de votre médecin ORL. Pour un traitement optimal.

En guise de petit rappel, le médecin ORL est un médecin – et donc un professionnel de la santé- spécialisé dans s’intéresse à l’étude des sinus, du nez, de la gorge et surtout des oreilles. On entend par ORL, une oto-rhino-laryngologie.

À quelles maladies renvoie le vertige ?

Le vertige n’est pas une maladie. Mais, plutôt une impression désagréable. Plus précisément, un signe révélateur d’une maladie. Ainsi, la survenue brusque d’une sensation de tanguer en marchant peut vous orienter vers :

  • La névrite vestibulaire ;
  • Les métastases cérébrales ;
  • La maladie de Ménière ;
  • Les lésions et troubles vestibulaires centraux ; 
  • Le neurinome du viii et les autres tumeurs de l’angle.

En récapitulatif, la perte d’équilibre associée à une sensation de tanguer en marchant est loin d’être un mythe. Vous l’aurez compris à travers cet article ; d’où l’intérêt de s’informer.

Articles similaires

3.5/5 - (2 votes)

laissez un commentaire